Dovrefjell, Trollheimen, Nordmøre

Terre de Baffin: fjord de SamFord, Stewart Valley
2 novembre 2019

Dovrefjell, Trollheimen et Nordmøre
Traversée de Hjerkinn à Kristiansund

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Devant le refuge de Rovangen - 24 septembre 2019.

Devant le refuge de Rovangen - 24 septembre 2019

Dans le sud de la Norvège, le Dovrefjell, le Trollheimen et le Nordmøre sont des régions montagneuses, variées, peu habitées, bien pourvues en refuges et propices à de longues randonnées pédestres. C'est la traversée complète des 3 massifs entre les environs de Dombås et Kristiansund qui est présentée ici; elle peut évidemment être effectuée partiellement ou en sens inverse.

 

Carte de situation - Dovrefjell, Trollheimen et Nordmore

Carte de situation - Dovrefjell, Trollheimen et Nordmore

 

 

 

La distance à parcourir est d'environ 320 à 340km. Il n'y a aucune difficulté technique mais le terrain est accidenté. Chaque jour, plusieurs montées et descentes de 100 à 300m de dénivelée parsèment l'itinéraire, quelques-unes atteignent 800 ou 1000m. Le parcours est balisé en rouge par le DNT. Il s'effectue le plus souvent sur des sentiers parfois caillouteux, boueux ou coupés par des marécages et des rivières si le temps est humide. Dans ces cas, on peut mettre plus d'une heure pour faire 2km.

Le Dovrefjell entre Grøvudalshytta et Raubergshytta - 3 septembre 2019

Le Dovrefjell entre Grøvudalshytta et Raubergshytta - 3 septembre 2019

Le Pinakel domine Flatvaddalen entre Innerdalshytta et Kårvatn 9 septembre 2019

    Le Pinakkel domine Flatvaddalen entre Innerdalshytta et Kårvatn          9 septembre 2019

 

 

 

 

Cette traversée a été effectuée durant le mois de septembre généralement favorable pour randonner dans le sud de la Norvège: la fréquentation est faible, les moustiques ont disparu et le temps est correct. En 2019, il n'en a pas été ainsi avec 11 jours de pluie quotidienne au milieu du mois.

 

 

Toutes les étapes s'achèvent dans un refuge DNT. Ceux-ci sont tous pourvus de nourriture et, côté confort et équipement, il est impossible de trouver mieux ! (Voir sur ce site les informations sur les refuges du DNT dans l'article général sur la Norvège). Le confort des refuges permet de marcher avec un sac léger: pas de tente, matelas, sac de couchage, réchaud, gamelle. Celles et ceux qui ne supportent pas les flocons d'avoine, les pâtes ou les soupes à la tomate peuvent transporter leur lyophilisé favori, les autres s'en passeront facilement !

Intérieur du refuge de Hermannhytta - 15 septembre 2019

Intérieur du refuge de Hermannhytta - 15 septembre 2019

Cartes

Turkart au 1/100.000ème N° 2497 Dovrefjell et N° 2607 Fjordruta.

Turkart au 1/50.000ème N°2827 Trollheimen nord et N° 2828 Trollheimen sør.

Accès

Accès très simple. Le départ s'effectue depuis la gare du village de Hjerkinn ou de celui de Kongsvoll, tous deux situés sur la ligne de train Oslo-Trondheim, un peu au nord de Dombås. Hébergement possible à Kongsvoll et Hjerkinn.

Si l'on part de Kongsvoll, la première étape suit un sentier balisé jusqu'au refuge de Reinheim à 17km.

Boeuf musqué près du refuge de Reinheil - 30 août 2019

Boeuf musqué près du refuge de Reinheim - 30 août 2019

Boeuf musqué près du refuge de Reinheil - 30 août 2019

Boeuf musqué près du refuge de Reinheim - 30 août 2019

Si l'on part de Hjerkinn, il faut gagner le refuge de Snøheim à 16km. Un bus partant de la gare de Hjerkinn en correspondance avec le train venant d'Oslo conduit à Snøheim que l'on peut évidemment rejoindre à pied en suivant la piste.

Venant d'Oslo, nous sommes partis à pied de Snøheim le 30 août pour gagner Kristiansund.

 

Le Dovrefjell

Le Dovrefjell entre Amotdalshytta et Grøvudalshytta - 2 septembre 2019

Le Dovrefjell entre Amotdalshytta et Grøvudalshytta - 2 septembre 2019

Carte Dovrefjell

Carte Dovrefjell

Entre Grøvudalshytta et Raubergshytta. Au fond, Grøvudalen - 3 septembre 2019.

Entre Grøvudalshytta et Raubergshytta - Au fond, Grøvudalen
3 septembre 2019

 

 

 

Jour 1 – Vers Reinheim, 6km. Ciel couvert, le sommet de Snøhetta est dans les nuages. Courte étape de mise en jambes et visite des boeufs musqués.

Jour 2 – Vers Amotdalshytta, 11km. Étape tranquille sous un ciel gris.

Jour 3 – A Amotdalshytta. Vent et forte pluie dès le matin. L'étape prévue aujourd'hui est longue et on attend.

 

 

Jour 4 – Vers Grøvudalshytta, 29km. Beau temps. Étape variée et très longue se terminant par une descente de 700m vers le refuge.

Jour 5 – Vers Raubergshytta, 17km. Ciel gris avec éclaircies. 700m de montée au départ pour gagner Raubergshytta (17km).

Jour 6 – Vers Vangshaugen, 16km. Ciel couvert. La pluie débute vers midi et se poursuit le reste de la journée.

Jour 7 – A Vangshaugen. Pluie dès le matin et toute la journée. Repos à Vangshaugen.

Devant le refuge de Raubergshytta - 3 septembre 2019.

Devant le refuge de Raubergshytta - 3 septembre 2019

En quittant le refuge de Storfiskhytta - 23 septembre 2019

En quittant le refuge de Storfiskhytta - 23 septembre 2019

Devant le refuge de Rovangen - 24 septembre 2019

Devant le refuge de Rovangen - 24 septembre 2019

Le Trollheimen

Entre Karvatn et Trollheimhytta - 10 septembre 2019

Entre Karvatn et Trollheimhytta - 10 septembre 2019

Carte Trollheimen

Carte Trollheimen

Entre Vangshaugen et Eiriksvollen - 6 septembre 2019.

Entre Vangshaugen et Eiriksvollen - 6 septembre 2019

 

 

Jour 8 – Vers Eiriksvollen,15km. Départ malgré un ciel couvert. La pluie arrive rapidement et il neige vers 700m. Eclaircie en fin de journée. 500m de montée puis 1100m de descente raide pour gagner le fond de Sunndalen et le refuge.

Jour 9 – A Eiriksvollen. Pluie et vent toute la journée. On sèche à Eiriksvollen.

 

 

Jour 10 – Vers Innerdalshytta, 15km. Beau temps. Montée de 900m au départ pour quitter Sunndalen. Très belle étape avec le panorama au-dessus de Sunndalen et la traversée de Flatddalen.

Jour 11 – Vers Kårvatn, 14km. Grand soleil. 800m de montée au départ pour quitter Innerdalen. Très belle étape avec des vues superbes sur Innerdalen qui est un centre d'escalade fréquenté.

Jour 12 – Vers Trollheimhytta, 26km. Ciel gris sans pluie. Montée de 700m et longue étape de 26 km pour atteindre Trollheimhytta, seul refuge gardé de toute la traversée au mois de septembre. La météo du refuge annonce une longue semaine de pluie, pas de chance !

 

A l'entrée de Flatvaddalen entre Eiriksvollen et Innerdalshytta - 8 septembre 2019

            A l'entrée de Flatvaddalen entre Eiriksvollen et Innerdalshytta      8 septembre 2019

Le Pinakkel domine Flatvaddalen entre Innerdalshytta et Kårvatn - 9 septembre 2019

    Le Pinakkel domine Flatvaddalen entre Innerdalshytta et Kårvatn        9 septembre 2019

Le Vinnufjellet au-dessus d'Innerdalen vu de Bjøråskaret entre Innerdalshytta et Kårvatn - 9 septembre 2019

Le Vinnufjellet au-dessus d'Innerdalen vu de Bjøråskaret entre Innerdalshytta et Kårvatn - 9 septembre 2019

Devant le refuge de  Sætersetra - 15 septembre 2019

Devant le refuge de Sætersetra - 15 septembre 2019

Jour 13 – Vers Vindølbu, 21km. Temps couvert. La pluie débute 1h après le départ et se poursuit jusqu'en fin de journée. Longue étape humide. On cherche un pont figuré sur la carte qui a disparu. Traversée à gué qui fait perdre du temps. Arrivée à Vindølbu compliquée dans la forêt. Nous sommes mouillés et fourbus.

Jour 14 – A Vindølbu. Pluie toute la journée. On sèche à Vindølbu. La météo ne s'était hélas pas trompée.

Jour 15 – Vers Sætersetra, 13km. Départ sous la pluie. Etape très humide avec de l'eau partout. Les rivières sont gonflées par la pluie et un gué près de Grytvatnet est difficile à franchir. L'étape normale va jusqu'à Hermannhytta mais nous stoppons à Sætersetra, 7km avant, au vu des conditions.

 

 

 

Jour 16 – A Sætersetra. Nouvelle et importante journée de séchage.

Jour 17 – Vers Hermannhytta, 7km. Une éclaircie permet de gagner Hermannhytta où l'on parvient en même temps que la pluie ce qui nous permet d'être secs.

Jour 18 - A Hermannhytta. Repluie toute la journée. Décidément, la météo de Trollheimhytta était parfaite !

Entre Kårvatn et Trollheimhytta - 10 septembre 2019

Entre Kårvatn et Trollheimhytta - 10 septembre 2019

Le Skarfjellet au-dessus d'Innerdalen - 9 septembre 2019

Le Skarfjellet au-dessus d'Innerdalen - 9 septembre 2019

 

Le Snøfjellet domine le  Bjøråvatnet entre Innerdalshytta et  Kårvatn - 9 septembre 2019

        Le Snøfjellet domine le Bjøråvatnet entre Innerdalshytta et Kårvatn 9 septembre 2019

      Le Nordmøre 

 

Devant le refuge d'Imarbu - 26 septembre 2019

Devant le refuge d'Imarbu - 26 septembre 2019

Carte Normore

Carte Normore

Intérieur du refuge de Grytbakksetra - 18 septembre 2019.

Intérieur du refuge de Grytbakksetra - 18 septembre 2019.

 

Jour 19 – Vers Grytbakksetra, 18km. Eclaircie au départ qui ne dure pas. Le sentier est transformé en marécage et les balises rouges sont très utiles. Un nouveau gué compliqué. Soirée autour du poêle à Grytbakksetra où l'on rejoint la Fjordruta que l'on va suivre jusqu'à Kristiansund.

Jour 20 – A Grytbakksetra. Pluie et séchage toute la journée.

Jour 21 – Vers Storlisetra, 12km. Belle étape assez facile mais sous la pluie jusqu'au refuge en pleine forêt.


Jour 22 – A Storlisetra.
Pluie et vent assez fort à Storlisetra. La météo annonce la fin de la pluie après dix jours de galère. Espérons qu'elle sera aussi fiable que la précédente !

Jour 23 – Vers Sollia, 12km. Le vent faiblit et le ciel se dégage. Départ pour Sollia. Arrêt au village de Vinjera sous le soleil. Belle vue sur le Vinjefjord depuis Sollia. Il fait enfin beau. L'étape normale de la traversée va directement de Storlisetra à Storfiskhytta sans passer par Sollia mais le site de Sollia est très beau et nous ne sommes pas pressés !

Jour 24: - Vers Storfiskhytta, 11km. Belle journée sous le soleil enfin retrouvé. Le refuge de Storfiskhytta est magnifique, dans un très beau site. Le bonheur.

Entre Sollia et Storfiskhytta - 22 septembre 2019

Entre Sollia et Storfiskhytta - 22 septembre 2019

Entre Storfiskhytta et Rovangen - 23 septembre 2019

Entre Storfiskhytta et Rovangen - 23 septembre 2019

Entre Storfiskhytta et Rovangen - 23 septembre 2019

Entre Storfiskhytta et Rovangen - 23 septembre 2019

Le site du refuge de Rovangen - 24 septembre 2019

Le site du refuge de Rovangen - 24 septembre 2019

Jour 25 - Vers Rovangen, 12km. Très belle étape sous le soleil avec des vues superbes sur les fjords du nord et une arrivée au coucher du soleil au lac de Rovangen.

Jour 26 – Vers Aure, 10km. Au départ de Rovangen, on peut gagner Nersétra dans la journée par une étape de 20km comportant un passage de 6km sur la route 680 pour traverser le Aursundet. Nous avons coupé cette étape en 2 par un arrêt à Aure et un hébergement à la fjellstue d'Aure.

Jour 27 – Vers Nersétra, 12km. Le parcours sur la route se passe bien avec peu de voitures et un beau paysage. Il y a 2 grands ponts et 2 petits tunnels pour franchir le Aursundet, tous aménagés avec un trottoir. A la fin, une montée de 500m suivi d'une descente comparable conduisent au refuge.

 

 

Jour 28 – Vers Imarbu, 13km. Étape tranquille avec une arrivée au bord de la mer. Le site d'Imarbu est superbe.

Jour 29 – Vers Gullsteinvollen, 15km. Encore un passage sur la route pour traverser l'Imarsundet jusqu'au village de Gullstein.

Jour 30 – Vers Kristiansund, 14km. Après avoir franchi un col facile, on gagne le refuge de Trollstua où l'on peut s'arrêter. Nous avons poursuivi jusqu'à Tømmervåg, point de départ du ferry pour Kristiansund.

Entre Storfiskhytta et Rovangen - 23 septembre 2019

Entre Storfiskhytta et Rovangen - 23 septembre 2019

Entre Nersétra et Imarbu - 26 septembre 2019

Entre Nersétra et Imarbu - 26 septembre 2019

Le refuge d'Imarbu - 26 septembre 2019

Le refuge d'Imarbu - 26 septembre 2019

A propos de l'itinéraire

En 2019, des pluies importantes sont tombées sur la Norvège le 1ér septembre, puis du 4 au 7 et enfin sans interruption du 11 au 21 ce qui est assez inhabituel. Ces pluies ont rendu le terrain boueux, étendu les marécages, compliqué les traversées de rivières et allongé les temps de parcours.

Nous n'étions pas pressés, aussi avons-nous plusieurs fois préféré le confort des refuges à plusieurs heures de marche dans la boue et sous la pluie sans voir le paysage. En condtions normales, on ne mettra que 3 petites semaines pour aller de Hjerkinn à Kristiansund.

A partir du refuge de Grytbakksetra, on rejoint l'itinéraire de la Fjordruta qui est un beau parcours en boucle entre 11 refuges du Nordmøre au départ de Kristiansund. Pour rejoindre Kristiansund, on peut donc, à Grytbakksetra, suivre la Fjorruta vers le nord et le ferry de Tømmervag ou vers l'ouest et le ferry de Halsa qui ramènent tous les deux à Kristiansund. Nous avons choisi la sortie vers le nord.

Le Dovrefjell vers Raubergshytta - 3 septembre 2019

Le Dovrefjell vers Raubergshytta - 3 septembre 2019

A propos des refuges

Au mois de septembre, seuls les refuges de Snøheim et de Trollheimshytta ainsi que la fjellstue d'Innerdal située à côté du refuge d'Innerdalshytta sont gardés.  Tous les autres sont des self-services du DNT avec des provisions. Pendant la période estivale, Vangshaugen est gardé, il ferme en septembre mais le self-service demeure ouvert. Le petit refuge de Naustabu situé entre Karvatn et Trollheimhytta est une simple cabane de chasseurs sans ressources. L'arrêt à Aure entre Rovangen et Nersétra permet  de ne pas faire tout le parcours sur route le même jour et la fjellstue de Aure est agréable.

Marc Breuil et Béatrice de Voogd ont effectué la traversée de Hjerkinn à Kristiansund en septembre 2019.