L’ expédition de la Discovery

La Traversée des Pyrénées
17 avril 2019
L’ expédition du Nimrod
1 mai 2019

Le  premier  raid  en  Antarctique
Scott - 1901/1904

A la fin du 19ème siècle, plusieurs pays préparent des expéditions vers l'Antarctique. L'Angleterre ne pouvait demeurer à l'écart de ce mouvement et la Royal Geographical Society (RGS) présidée par le très influent Cléments Markham décide donc d'organiser une expédition en Antarctique.
La première expédition lancée à l'intérieur de l'Antarctique est celle de La Discovery, dirigée par Scott en 1901/1904.

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir

 

Vue générale de la station d'hivernage de l'expédition de La Discovery dans la baie de McMurdo.

Vue générale de la station d'hivernage de l'expédition de La Discovery dans la baie de McMurdo.

L'objectif est d'hiverner à McMurdo puis d'effectuer diverses reconnaissances dont un voyage vers le sud, de tester les matériels, de mieux connaître les conditions climatiques de l'Antarctique et de préparer une future expédition vers le Pôle.

 

La direction de l'expédition et le navire La Discovery sont confiés au capitaine Robert Falcon Scott, protégé de Cléments Markham. Scott a 32 ans, il est militaire, officier de marine de la Royal Navy et considère sa nomination comme un moyen de briller dans la marine. Il n'a aucune expérience polaire, est très imbu de lui-même et masque ses faiblesses derrière son autorité. Il est morose, rigide, sans aucun humour, prend peu de conseils et ne les suit pas. C'est ainsi qu'il se rend en Norvège où il rencontre Nansen à Finse. Celui-ci lui conseille fortement d'utiliser des chiens pour transporter son matériel. Il prendra des poneys et des voitures à chenilles qui seront une des causes du drame de 1912. Mais Scott bénéficie malgré tout du soutien de la RGS et de l'Amirauté.

Le Capitaine Robert Scott (1868-1912).

Le Capitaine Scott

La Discovery quitte l'Angleterre en août 1901 avec un équipage de 35 hommes parmi lesquels Shackleton et le docteur Wilson dont on reparlera. Ils gagnent la baie de McMurdo au début de février 1902.

 

Entre les latitudes 77° au nord et 78° au sud, la baie de McMurdo est fermée à l'ouest par la Terre Victoria, au sud par la Grande Barrière de Ross et à l'est par l'île de Ross et le volcan Erebus. Au sud-est, l'ice-shelf de Ross se termine sur le flanc sud de l'Erebus (3794m).

Entre les latitudes 77° au nord et 78° au sud, la baie de McMurdo est fermée à l'ouest par la Terre Victoria, au sud par la Grande Barrière de Ross et à l'est par l'île de Ross et le volcan Erebus. Au sud-est, l'ice-shelf de Ross se termine sur le flanc sud de l'Erebus (3794m).

 

Profitant de bonnes conditions de glace, La Discovery peut pénétrer jusqu'au fond de la baie et Scott installe son camp à l'extrémité sud de la Hut Point Peninsula qui forme le sud de l'île Ross. Ce sera le camp de Hut Point à 77°50' de latitude. Cet emplacement est le meilleur possible pour une expédition qui se propose de partir vers le sud. Shackleton en 1908 et Scott en 1911 ne parviendront pas à rejoindre Hut Point avec leur navire et devront se contenter de monter leur camp plusieurs dizaines de km au nord; Shackleton au cap Royds en 1908 et Scott au cap Evans en 1911 (Cf Cartes).

 

L'Erebus et le versant ouest de l'île Ross. Certaines années, un navire peut rejoindre l'extrémité sud  de l'île. Ce fut le cas pour Scott et La Discovery en 1902 mais impossible pour Shackleton et le Nimrod en 1908 comme pour Scott et la Terra Nova en 19111.

L'Erebus et le versant ouest de l'île Ross. Certaines années, un navire peut rejoindre l'extrémité sud de l'île. Ce fut le cas pour Scott et La Discovery en 1902 mais impossible pour Shackleton et le Nimrod en 1908 comme pour Scott et la Terra Nova en 19111.

La côte sud-ouest de l'île Ross avec les camps de Shackleton en 1908 au cap Royds, de Scott en 1911 au cap Evans et de Scott en 1903 à Hut Point.

La côte sud-ouest de l'île Ross avec les camps de Shackleton en 1908 au cap Royds, de Scott en 1911 au cap Evans et de Scott en 1903 à Hut Point.

Dès leur arrivée, les Anglais installent leur camp et montent leur cabane. Scott découvre un petit port où, pense-t-il, La Discovery pourra passer l'hiver sans dommage. Celle-ci va donc rester à McMurdo au cours de l'hiver 1902

La Discovery dans la baie de McMurdo.

La Discovery dans la baie de McMurdo.

Scott hiverne dans le bateau, la hutte étant un refuge de sécurité au cas où La Discovery connaîtrait des problèmes avec les glaces. Les participants n'ont aucune expérience, ils ont des skis et des chiens dont ils ne savent pas se servir. Ils font des sorties en traineau et, au cours d'un raid mal préparé au cap Crozier, le matelot Vince, équipé de bottes, glisse sur une pente de glace et se tue, ses deux compagnons s'en tirent de justesse.

L'hivernage se déroule d'avril à août 1902. A la fin de septembre, Scott commence à préparer un grand raid destiné à aller le plus loin possible vers le sud.

Le raid vers le sud (2 Novembre 1902 - 3 Février 1903)

Le 2 novembre 1902, Scott part avec Shackleton, Wilson et 3 traineaux tirés par 19 chiens. . Une escouade part effectuer un premier dépôt. Scott et ses chiens progressent rapidement et sont à 79° le 13 novembre, latitude jamais atteinte auparavant. Ce jour là, l'escouade de soutien regagne le camp.

Le départ de l'escouade vers le sud. 2 novembre 1902.

Le départ de l'escouade vers le sud. 2 novembre 1902.

Mais après le départ de l'escouade, les chiens, mal conduits, ne veulent plus tirer. Ils sont malades et vont mourir les uns après les autres, empoisonnés par la morue séchée qui leur sert de nourriture et qui a été détériorée pendant la traversée de la zone tropicale.

Dès le début de décembre, le pétrole devient insuffisant ce qui oblige Scott et ses compagnons à ne plus faire qu'un seul repas chaud. Malgré tout, ils poursuivent vers le Sud et atteignent 80°30' le 16 décembre. Ils y laissent un 2ème dépôt et repartent allégés, toujours vers le sud.

L'escouade de soutien progresse vers le sud - novembre 1902.

L'escouade de soutien progresse vers le sud - novembre 1902.

Mais, dès le 18 décembre, Scott écrit: “Nous sommes de plus en plus affamés. En marche, j'éprouve une sorte de nausée due à l'insuffisance de l'alimentation et mes camarades ressentent une morsure dans l'estomac. La nuit, la pensée que le déjeuner n'aura lieu que dans 4 ou 5 heures est réellement intolérable”.

Le 20 décembre, leurs rations descendent à 500g/jour et leur appétit augmente tandis que le lendemain, Shackleton commence à présenter les symptomes du scorbut, mais Scott poursuit vers le sud ! Est-il encore lucide ?

 

A Noël, l'état de Shackleton s'est aggravé, les rations sont très insuffisantes et ils souffrent cruellement du froid.

Laissons parler Scott: “Nous avons la figure couverte d'ampoules, nos lèvres, nos narines et nos doigts sont déchirés de crevasses et nous souffrons beaucoup des yeux”. Scott continue vers le Sud jusqu'au 30 décembre où il faudra l'insistance de Wilson pour qu'il décide enfin de revenir. Ils ont alors atteint la latitude de 82°15' ce qui constitue un nouveau record. Le lendemain, malgré la gravité de la situation, Scott fait un détour d'une journée pour ramasser des échantillons géologiques ! On croît rêver

Le camp du jour de Noël 1902. La corde sert à déclancher l'appareil photo. On reconnait Shackleton à G avec son chapeau à larges bords.

Le camp du jour de Noël 1902. La corde sert à déclancher l'appareil photo. On reconnait Shackleton à G avec son chapeau à larges bords.

Le véritable retour débute le 1ér janvier 1903. 3 hommes en état de survie, largement sous-alimentés, sont à 500km de leur base avec quelques chiens aussi faibles qu'eux-mêmes. Le 8 janvier, Scott et Wilson sont très fatigués, Shackleton est malade et le dépôt est encore à 100km. Le 12 et le 13 janvier, trois fantômes errent dans le brouillard à la recherche d'un dépôt qu'ils finissent par trouver. Ils ont 3 semaines de vivres mais le dépôt suivant est à 240km.

Le camp de l'extrême sud le 30 décembre 1902.

Le camp de l'extrême sud le 30 décembre 1902.

Shackleton est de plus en plus malade tandis que Wilson présente des signes de scorbut. Les deux derniers chiens sont tués et bientôt Shackleton ne peut plus tenir debout. Ils naviguent dans un épais brouillard en essayant de ramener Shackleton. Ils finissent par retrouver leur dépôt mais Shackleton est mourant. Le 3 février 1903 enfin, 3 morts vivants parviennent au camp de La Discovery. Scott et Wilson sont à l'agonie tandis que Shackleton n'aurait pas supporté une journée de plus.

Shackleton, Scott et Wilson au départ du raid vers le sud - 2 novembre 1902.

Shackleton, Scott et Wilson au départ du raid vers le sud - 2 novembre 1902.

 

Retour à McMurdo

A son retour, Scott découvre que l'Amirauté britannique a envoyé un navire de secours, Le Morning. Au début de février 1903, le fond de la Baie de McMurdo où se trouve La Discovery demeure bloqué et Scott redoute un second hivernage. Les équipages essaient de dégager La Discovery en faisant sauter la glace avec de la dynamite mais c'est un échec total. Le Morning repart et La Discovery demeure à McMurdo.

La Discovery pavoisée pour fêter le retour de l'expédition du sud - 3 Février 1903.

La Discovery pavoisée pour fêter le retour de l'expédition du sud - 3 Février 1903.

Scott et tous les officiers restent à McMurdo mais Scott décide de renvoyer Shackleton sur Le Morning au prétexte de son état de santé, en réalité parce qu'il ne le supporte plus. Shackleton veut rester mais doit s'incliner. Cet incident va fortement marquer les relations entre les deux hommes et l'avenir montrera que le renvoi en forme de limogeage d'un homme de la trempe de Shackleton ne pouvait demeurer sans conséquences. Scott et ses compagnons vont donc hiverner une seconde fois et passer 6 mois dans La Discovery.

Reconnaissances autour de McMurdo

D'octobre à décembre 1903, Scott et ses compagnons vont effectuer diverses explorations autour de McMurdo. Il est assez étonnant qu'aucune tentative n'ait été effectuée pour gravir le volcan Erebus malgré deux hivernages à McMurdo. Cette première ascension ne sera réalisée en 1908 par des membres de l'expédition du Nimrod dirigée par Shackleton.

Le raid Scott en Terre Victoria

6 hommes tirent 2 traîneaux chargés.

6 hommes tirent 2 traîneaux chargés.

Le premier raid, dirigé par Scott, se déroule en Terre de Victoria, à l'ouest de McMurdo. Quitant son camp de Hut Point le 9 septembre 1903, Scott part effectuer un dépôt de vivres avec une escouade de 5 hommes à une centaine de km de Hut Point. Ils souffrent du froid durant leur retour au camp avec des températures autour de -50°C, regagnent Hut Point le 20 septembre et vont y attendre l'arrivée du printemps et d'un peu de chaleur. Le 12 octobre, c'est le véritable départ, Scott et ses compagnons s'élancent vers l'ouest, soutenus par un groupe de ravitaillement. Une semaine plus tard, ils découvrent que la plupart des patins recouverts de métal de leurs traîneaux en bois sont brisés. Retour à Hut Point, à 150km, pour les faire réparer et nouveau départ le 26 octobre !

Débarquement du matériel devant la hutte de l'expédition en baie de McMurdo.

Débarquement du matériel devant la hutte de l'expédition en baie de McMurdo.

Ils progressent alors rapidement vers l'ouest malgré des vents violents jusqu'au 4 novembre où le blizzard les bloque dans leur tente durant une semaine entière.

L'escouade de soutien repart vers Hut Point le 21 novembre, laissant Scott poursuivre l'exploration de l'immense plateau de neige de la Terre Victoria avec Evans et Lashly. Le 30 novembre, ils atteignent la longitude de 145° et décident à leur tour de regagner Hut Point. Durant le retour, Scott et Evans tombent dans une crevasse et demeurent suspendus dans le vide par un morceau du harnais de leur traîneau. Avec l'aide de Lashly qui réussit à bloquer le traîneau, ils parviennent à remonter à la surface et s'en tirent d'extrême justesse ! Après un parcours de 1300km, Scott et ses compagnons regagnent leur camp la veille de Noël 1903.

Traîneau chargé d'un équipement pour 3 hommes. De G à D, en bas, bidon de pétrole, 3 boîtes de biscuits, caisse de provisions, instruments et lampe. En haut, sacs de couchage, vêtements de nuit, tente, ustensiles de cuisine.

Traîneau chargé d'un équipement pour 3 hommes. De G à D, en bas, bidon de pétrole, 3 boîtes de biscuits, caisse de provisions, instruments et lampe. En haut, sacs de couchage, vêtements de nuit, tente, ustensiles de cuisine.

 

Un second raid de reconnaissance conduit par Barne et Mulock s'est dirigé vers le sud. Ils ont effectué un relevé des côtes de la Terre de Victoria, déterminant la position de près de 200 sommets et de nombreuses altitudes. Utilisant un alignement effectué par Scott lors de son voyage vers le sud de 1902, Barne mesura la vitesse d'écoulement de la Barrière: 550m en 13 mois.

Enfin, le 3ème voyage de ce printemps 1903 était dirigé par Royds et Bernachi qui ont exploré la Grande Barrière vers le sud-est et commencé à établir la carte magnétique de la région.

 

Notons enfin qu'à la mi-octobre 1902, un détachement conduit par Royds se rendit au cap Crozier et découvrit l'emplacement d'une roquerie de manchots empereurs. Début novembre, lors d'une seconde visite au cap Crozier pour les étudier, Royds trouve un oeuf pour la première fois. Enfin, en octobre 1903, Wilson fit une nouvelle visite au cap Crozier pour observer les manchots empereurs.

Ces visites sont à l'origine d'un très célèbre voyage au cap Crozier qui aura lieu quelques années plus tard dans le cadre de l'expédition Scott de 1910/1912. Voir le résumé de cette expédition pour les détails.

Equipe de 3 hommes au campement avec son matériel. Cet équipement est identique à celui de Shackleton, Scott et Wilson lors du voyage vers le sud de 1902/1903.

Equipe de 3 hommes au campement avec son matériel. Cet équipement est identique à celui de Shackleton, Scott et Wilson lors du voyage vers le sud de 1902/1903.

A Noël 1903, ils sont tous de retour sur la Discovery qui demeure bloquée. Scott envisage un 3ème hivernage mais, le 5 janvier 1904, 2 navires envoyés par l'Amirauté britannique arrivent au large de McMurdo: le Morning et la Terra Nova. Des officiers viennent à terre et remettent à Scott l'ordre formel de l'Amirauté d'abandonner la Discovery si elle ne peut pas repartir. Il n'y aura donc pas de 3ème hivernage car Scott doit exécuter les ordres de l'Amirauté.

A la mi-janvier, on déménage le contenu de la Discovery sur les bateaux de secours. Un nouvel essai de dynamitage de la glace échoue. Mais le 14 février, alors que tout le monde se prépare au départ, la Discovery se dégage en quelques heures suite à un mouvement des glaces dans la baie tandis que le Morning et la Terra Nova la rejoignent. Dès lors, les 3 bateaux vont quitter McMurdo. Scott et tous ses compagnons rentrent en Angleterre où ils sont accueillis en héros le 10 août 1904.

Les 3 navires sont rassemblés à McMurdo. De G à D, La Discovery, La Terra Nova et Le Morning - 14 Février 1904.

Les 3 navires sont rassemblés à McMurdo. De G à D, La Discovery, La Terra Nova et Le Morning - 14 Février 1904.

Des dépôts trop éloignés, des chiens mal nourris et une nourriture très insuffisante, le raid vers le sud de 1902/1903 a été une répétition générale des erreurs qui empêcheront Shackleton d'atteindre le Pôle Sud en 1909 et conduiront au désastre de l'expédition Scott de 1912. Mais ni Shackleton en 1908/1909, ni Scott 3ans plus tard ne tireront les leçons de cette aventure qui les a conduit tout près de la mort.

Bibliographie

Les photographies en noir et blanc figurant dans cet article sont extraites de l'édition originale du livre de Scott publié peu de temps après le retour de l'expédition. Cette édition originale est écrite en anglais mais il existe une traduction  assez complète en français. Le prix de ces ouvrages devient élevé pour des exemplaires en bon état. Il existe de nombreuses rééditions à des prix très abordables mais elles ne contiennent généralement que quelques photos ou parfois aucune photo.

On peut se procurer les éditions originales et les rééditions sur Internet. Voir par exemple :  http://www.abebooks.fr  

Captain Robert Falcon Scott - The voyage of the Discovery - Edition originale anglaise - Smith Elder and Co éditeur. Londres, 1905. 2 volumes.

Capitaine Robert Scott - La Discovery au Pôle Sud - Traduction française de l'ouvrage ci-dessus. 2 volumes illustrés avec 169 photos en noir et blanc et 2 cartes. Paris, librairie Hachette éditeur,1908

Albert Armitage - Two years in the Antartic - Récit de l'expédition de la Discovery par le commandant en second de l'expédition. Un volume contenant 81 illustrations et 1 carte en couleurs.  Londres, Edward Arnold éditeur, 1905.