La Syrie

Spitzberg 1980, 1985
Spitzberg: Atomfjella, Mont Newton, Mont Général Perrier
4 mai 2016
Le Sahara
4 mai 2016
Apamée, grande colonnade torsadée

Apamée, grande colonnade torsadée

Décembre 1997

Noël 1997, nous partons en Syrie pour 3 semaines. A cette époque, la Syrie, état laïque, était dirigée par Hafez-el-Assad, père de l'actuel président Bachar-el-Assad.

Nous avons utilisé les bus locaux, dormi dans de petites auberges et acheté nos vivres dans les épiceries rencontrées au hasard de nos routes. Des conditions de temps parfaites et une bonne surprise nous attendaient: il y avait peu de touristes. C'est ainsi que nous étions seuls dans le monastère de Saint Siméon et dans le village chrétien de Ma'aloula, seuls encore une journée entière à Palmyre, au milieu des colonnes, des temples et du théâtre romains, seuls toujours pour contempler les colonnes torsadées d'Apamé au coucher du soleil. La mosquée des Ommeyades, Bosra, les souks de Damas, les caravansérails et la citadelle d'Alep, le Krak des Chevaliers et les châteaux fortifiés des Croisés du 12ème siècle ont été autant de moments passionnants.

Aujourd'hui, plus de 350.000 syriens sont morts sous les bombes tandis que des millions d'autres essaient de fuir leur pays devenu un enfer. Apamé est pillé et Ma'aloula saccagé. Alep est entièrement détruite et ses habitants sont réduits à l'exode ou au cimetière. A Palmyre, le temple de Bel, l'arc de triomphe romain, le château arabe et bien d'autres trésors ont été réduits en poussières sans parler des pillages. Puissent ces quelques images rendre hommage à ce que fut la Syrie et perpétuer le souvenir de 2000 ans d'histoire effacés en quelques années par la folie des hommes.

 Galerie photo