Rondane : Mars 2019 et Février 2020

Norvège 2017-2020
11 avril 2019
La Traversée des Pyrénées
17 avril 2019

Le Rondane

Cliquer sur les photos et les cartes pour les agrandir

Situé au nord de Lillehammer, le Rondane est un des plus importants massifs norvégiens avec plusieurs sommets qui dépassent 2000m d'altitude. On y pratique le ski sous toutes ses formes: ski alpin autour de la station de Lillehammer, ski de randonnée classique sur les grands sommmets, ski de fond sur les nombreuses et excellentes pistes libres d'accès tracées sur l'immense plateau situé au nord de Pellestova et bien évidemment, ski de randonnée nordique partout.

Les deux raids à travers le Rondane présentés ici constituent notre première visite de cette région que nous ne connaissions pas du tout.

 Vue depuis le refuge de Eldåbu - 27Mars 2019

Vue depuis le refuge de Eldåbu - 27Mars 2019

Il existe deux différences importantes entre le Rondane et la plupart des autres massifs norvégiens.

La première concerne l'accès au Rondane qui est interdit du 1ér mai à la mi-juin à cause de la mise bas des rennes. A ces dates, tous les refuges sont fermés, y compris les self-services du DNT. Donc, pas de ski dans le Rondane à partir du 1ér mai.

La seconde est que le balisage d'hiver qui figure sur les cartes et sur le site du DNT n'est mis en place que quelques jours avant le début des vacances de Pâques norvégiennes. Ce balisage tardif s'applique à la partie nord du Rondane, autour des grands refuges de Dørålseter, Grimsdalshytta, Rondvassbu et Bjørnhollia, la partie sud, entre Pellestova et Eldåbu, étant généralement balisée dès le mois de février. Se renseigner sur le site du DNT.

 

Entre les refuges de Djupslia et Vetåbua - 11 Février 2020.

Entre les refuges de Djupslia et Vetåbua - 11 Février 2020.

Carte de situation des raids dans le Rondane de Mars-Avril 2019 et Février 2020.

Carte de situation des raids dans le Rondane de Mars-Avril 2019 et Février 2020.

Entre les refuges de Grahøgdbu et de Eldåbu – 27 Mars 2019.

Entre les refuges de Grahøgdbu et de Eldåbu – 27 Mars 2019.

Accès à Pellestova

A Oslo, train pour Lillehammer (un peu plus de 2h de train avec un départ d'Oslo toutes les heures). A la gare de Lillehammer (Lillehammer skysstasjon), bus 242 pour Øyer sentrum (un bus toutes les heures). Descendre à Hafjell alpinsenter, point de départ des télésièges de la station de ski de Lillehammer où l'on prend le bus 245 pour Pellestova. Choisir ses horaires au départ d'Oslo et de Lillehammer pour prendre le bus 245 vers 15h. Voir tous les horaires de ces bus sur le site www.opplandstrafikk.no (version en anglais). Nuit à Pellestova. Située à 1000m d'altitude dans un site magnifique, la fjellstue de Pellestova est le meilleur point de départ pour traverser le Rondane vers le nord.

Les Cartes

Turkart au 1/50.000ème

N° 2495 (Øyer-Lillehammer), N° 2509 (Ringebu), N° 2521 (Rondane sør),

N° 2523 (Rondane nord)

La feuille au 1/100.000ème N° 2716 (Rondane) permet une vue d'ensemble.

 

Entre les refuges de Vetabu et Jammerdalsbu - 12 Février 2020.

Entre les refuges de Vetabu et Jammerdalsbu - 12 Février 2020.

Les refuges

Les fjellstues de Pellestova et Hågeseter sont ouvertes en hiver. A Mysuseter, il y a deux fjellstues et on peut louer un chalet à la journée pour un petit groupe dans la grande fjellstue rouge.

Les refuges de Djupslia, Vetåbua, Jammerdalsbu et Eldåbu sont des self-services du DNT. Les refuges de Rondvassbu, Dørålseter, Bjørnhollia et Grimsdalshytta sont des grands refuges DNT gardés durant tout le printemps pour Rondvassbu et seulement pendant les vacances de Pâques pour les trois autres. En dehors des périodes de gardiennage indiquées sur le site du DNT, un self-service DNT demeure ouvert dans tous ces refuges.

Le nouveau refuge de Veslefjellhytta - 13 Février 2020.

Le nouveau refuge de Veslefjellhytta - 13 Février 2020.

Mise à jour importante

A la suite de dégradations provoquées par des rennes, le refuge de Grahøgdbu où nous avions fait étape en mars 2019 a été fermé par le DNT à l'automne suivant, puis démonté et transféré au musée de Lillehammer. Il n'existe donc plus sur le terrain et a été remplacé par le magnifique refuge de Veslefjellhytta situé environ 5km au sud-ouest de Grahøgdbu. C'est un self-service DNT de 17 places comportant deux bâtiments qui ne figure pas encore sur les cartes. Voir le site du DNT pour les détails. Position de Veslefjellhytta:  61° 40'  06.71'' Nord  -  10° 08'  31.27'' Est.

De Pellestova à Hågeseter
Mars 2019

En Norvège, l'hiver 2019 a été marqué par des températures élevées avec une alternance de dégel et de regel qui a formé une couche de neige dure et glacée.

L'enneigement était faible, et même très faible dans le nord du Rondane, au point que nous avons dû effectuer des détours entre les plaques de neige et même progresser sur des mousses et des lichens dans les environs des refuges de Dørålseter et de Bjørnhollia qui étaient particulièrement secs.

Peu de soleil, un ciel couvert avec cependant une visibilité assez bonne, un vent fréquent et parfois violent complètent ce panorama des conditions dans le Rondane en ce printemps 2019.

Itinéraire du raid dans le Rondane de Mars-Avril 2019.

Itinéraire du raid dans le Rondane de Mars-Avril 2019.

Le parcours
10 étapes - 195km

Le refuge de Jammerdalsbu - 26 Mars 2019

Le refuge de Jammerdalsbu - 26 Mars 2019

 

En 2019, Pâques est le 21 avril et les vacances norvégiennes débutent le 12 avril pour s'achever le 22 avril.

Départ de Pellestova pour Djupslia le 23 mars. Parcours suivi: Pellestova - Djupslia - Vetåbua - Jammerdalsbu - Grahøgdbu - Eldåbu soit 105km. Le parcours était balisé jusqu'à Eldåbu. Pour la première étape, on suit la Troll-Løypa (Piste trolls) bien indiquée et balisée jusqu'à 2km du refuge et il est utile de se procurer un plan détaillé des pistes tracées sur le plateau de Pellestova.

Au départ de Grahøgdbu, on peut suivre les balises mais il est plus court et plus agréable de descendre vers le nord-ouest, traverser la route à l'est du Muvatnet et remonter vers l'ouest pour franchir le large col situé entre le Ramstindan au nord et le Nørdre Bølhøgda au sud (1138m).

En descendant vers l'ouest depuis ce col, on retrouve les balises DNT qui s'élèvent vers le nord-ouest et conduisent facilement à Eldåbu dans un très beau site où nous parvenons dans l'après-midi du 27 mars.

L'étape suivante de Eldåbu à Bjǿrnhollia n'est jamais balisée. Voici le mode d'emploi de cette étape.

Quitter Eldåbu vers le nord en suivant le chemin d'été indiqué en rouge sur la carte pour gagner l'entrée de la vallée de Steindalen. Un petit refuge ouvert, bien figuré sur lacarte, en très bon état, équipé avec 9 lits, un poêle, du bois et du gaz mais sans nourriture se trouve à cet endroit (1070m).

 

Entre les refuges de Grahogdbu et Eldabu - 27 Mars 2019.

Entre les refuges de Grahogdbu et Eldabu - 27 Mars 2019.

Devant le refuge de Grahogdbu - 26 Mars 2019.

Devant le refuge de Grahogdbu - 26 Mars 2019.

Suivre le fond de la vallée de Steindalen qui s'élève faiblement pendant 3km jusqu'à un petit col peu marqué (1120m). Franchir ce col et descendre jusque vers 1080m, peu avant que le vallon n'oblique vers le nord-est.

Ne pas poursuivre la descente au-delà car le vallon devient infranchissable. S''élever de quelques dizaines de mètres vers l'est puis effectuer une longue traversée horizontale vers le nord-est aux environs de 1100m. Le refuge de Bjǿrnhollia devient bien visible. Descendre facilement dans le fond de la vallée et rejoindre le pont situé sous le refuge que l'on gagne après une courte remontée.

Le 29 mars, départ vers l'est et le lac de Atnsjøen. Le soleil brille, il fait chaud, le dégel est général et le vent violent.

Il n'y a plus de neige, nous skions dans l'eau au milieu des lichens, le vent nous déséquilibre et la galère est totale. La journée s'achève à Bjørnhollia !
Nouveau départ le 30 mars, cette fois vers l'ouest et le refuge de Rondvassbu. L'itinéraire de Bjørnhollia à Rondvassbu (14km) suit habituellement le fond de la vallée de Illmandal qui est une sorte de canyon étroit mais cette année, l'absence de neige rendait ce passage difficilement franchissable. Aussi, nous avons dû effectuer une traversée ascendante de près de 400m sur la rive nord avant de rejoindre le fond de la vallée à proximité des lacs. La fin de l'étape jusqu'à Rondvassbu est facile. Nous déconseillons l'itinéraire de la vallée de Illmandal pour gagner Rondvassbu, celui  de la vallée de Langglupdal, situé plus au nord, que nous avons suivi en 2020 (Voir plus loin), étant nettement meilleur malgré 600m de montée et 9km supplémentaires.

Il n'y a plus de neige autour du refuge de Dørålseter - 3 Avril 2019.

Il n'y a plus de neige autour du refuge de Dørålseter - 3 Avril 2019.

Sur le plateau entre Grimsdalshytta et Hageseter - 4 Avril 2019

Sur le plateau entre Grimsdalshytta et Hageseter - 4 Avril 2019

Après avoir visité Mysuseter,  nous quittons Rondvassbu le 2 avril pour les trois dernières étapes. Parcours suivi: Rondvassbu – Dørålseter – Grimsdalshytta – Hågeseter soit 57km.
Nous avons suivi à peu près le balisage hivernal indiqué sur la carte. L'itinéraire est facile à suivre mais l'absence de neige nous a fait perdre beaucoup de temps dans les vallées autour de Dørålseter.

Le retour

Retour facile depuis Hågeseter qui est situé à 3km de la gare de Hjerkinn sur la ligne de train Trondheim-Oslo. Trains directs de Hjerkinn à Oslo.

Deux petites difficultés au cours de ces trois dernières étapes:

2km avant d'arriver à Dørålseter en venant de Rondvassbu, ne pas suivre le chemin d'été à l'ouest du laquet de Piktjønne car il traverse une pente courte mais très raide au-dessus de la rivière. Passer un peu à l'est en montant une dizaine de mètres avant de redescendre facilement vers la rivière que l'on traverse sur un pont peu avant le refuge.

Au départ de Grimsdalshytta, remonter dans le fond du vallon de Tverråe en suivant le balisage hivernal. Une courte montée assez raide nécessite de déchausser les skis quelques minutes pour quitter le fond du vallon et prendre pied sur le plateau.

Le site de Rondvassbu et l'entrée du Rondvatnet - 18 Février 2020.

Le site de Rondvassbu et l'entrée du Rondvatnet - 18 Février 2020.

De Pellestova à Mysuseter
Février 2020

 

La saison 2020 de ski nordique s'est achevée à la mi-mars en raison de la crise sanitaire du Coronavirus. Nous avons malgré tout pu faire une belle traversée du Rondane en février avec pas mal de neige et un temps assez agréable malgré un vent très violent lors de la 7ème étape.

 

Itinéraire du raid dans le Rondane de Février 2020.

Itinéraire du raid dans le Rondane de Février 2020.

Le parcours
8 étapes - 155km

Départ du refuge de Djupslia - 11 Février 2020.

Départ du refuge de Djupslia - 11 Février 2020.

Départ de Pellestova le 10 février. Il y a beaucoup de neige et le beau temps nous permet d'effectuer en 6 jours la traversée de Pellestova à Bjørnhollia avec des étapes à Djupslia, Vetåbua, Jammerdalsbu, Veslefjellhytta, Eldåbu et Bjørnhollia où nous arrivons le 15 février après un parcours de 119km.

Comme déjà signalé, l'itinéraire est balisé jusqu'à Eldåbu, l'étape Eldåbu - Bjørnhollia n'est jamais balisée et les deux parcours possibles entre Bjørnhollia et Rondvassbu ne seront piquetés que pour les vacances de Pâques.

Le 16 février à Bjørnhollia le ciel se couvre, le vent se lève et nous restons au refuge. Le lendemain, à la faveur d'une éclaircie, départ pour Rondvassbu par la vallée de Langglupdal malgré le vent d'ouest.

 

Pour cela, quitter le refuge vers le nord en suivant la route d'accès estivale jusqu'au pont situé à l'entrée de la vallée de Langglupdal (900m) et remonter facilement la vallée vers l'ouest jusqu'à un large col (1420m). Nous sommes relativement abrités du vent pendant la montée mais celui-ci se renforce brutalement lorsque nous arrivons au col ouvert vers l'ouest. Plusieurs d'entre nous sont projetés au sol par le vent, nous demeurons plusieurs minutes sans pouvoir faire un mètre et il nous faudra une heure pour franchir ce col facile.

Les choses ne s'arrangent pas au cours de la descente car la visibilité diminue tandis que le vent se maintient.

Entre les refuges de Vetåbua et de Jammerdalsbu – 12 Février 2020

Entre les refuges de Vetåbua et de Jammerdalsbu – 12 Février 2020

Arrivée au refuge de Veslefjellhytta - 13 Février 2020.Arrivée au refuge de Veslefjellhytta - 13 Février 2020.

 

Malgré l'aide précieuse du GPS, nous mettons plus de trois heures pour rejoindre le Rondvatnet d'où l'on atteint Rondvassbu à la tombée de la nuit. Nous n'avions jamais observé un vent aussi violent en Norvège.

Après une soirée tranquille à Rondvassbu, la dernière étape courte, facile et balisée conduit à Mysuseter.

Le retour

Taxi pour la gare de Odda (environ ½h de taxi) sur la ligne Trondheim-Oslo avec des trains directs de Odda à Oslo. Réserver le taxi à la fjellstue de Mysuseter.

 

Intérieur du refuge de Veslefjellhytta - 13 Février 2020.

Intérieur du refuge de Veslefjellhytta - 13 Février 2020.

Marc Breuil et Béatrice de Voogd ont effectué la traversée de Pellestova à Hågeseter du 23 Mars au 5 Avril 2019 puis la traversée de Pellestova à Mysuseter accompagnés de Marielle et Antoine Laissus, Catherine Breuil et Laurent Lantoine du 10 au 19 Février 2020.